Charte éthique

Les mots restreignent, certes, mais ont l’irremplaçable avantage de permettre de communiquer. S’il me fallait définir par des mots le rôle rempli lors des relations d’aide, de consultations, de conférences-atelier, de cours,  les plus appropriés seraient : facilitateur, activateur, conseiller, …

Ceux avec lesquels je me sens peu ou moins en affinité: thérapeute, psychothérapeute, coach … D’abord parce que les formations font le titre quelquefois en la matière; et ensuite, par la dynamique particulière au sein de ces rencontres, de ces consultations.
Pas de recherche de performances, de rapidité, de résultats, et pourtant les choses peuvent aller vite et mieux. La chronologie intime, le temps nécessaire, est une donnée très personnelle et très relative, et ceci est à respecter, profondément.
La démarche est globale, elle fait appel à votre sens de l’engagement personnel, invite à mieux comprendre les choses tant vis-à-vis d’un cadre concret, celui des faits vécus et des souvenirs que l’on en a par exemple, que vis-à-vis des mécanismes invisibles influençant l’émotionnel, les pensées entre autre, et enfin et surtout peut-être, que vis-à-vis du cadre global spirituel.
Un aspect capital, également,
est d’envisager la pleine responsabilité, dans l’ ici et maintenant, dans le présent.
Et c’est dans cette optique, que très naturellement, je m’engage sans équivoque à faciliter un changement de regard sur les choses.

Je m’engage également:

au respect de la personne, à la garantie du secret de tout ce qui est échangé,
à l’autonomie dans une telle démarche d’ouverture de conscience, de connaissance de soi,
à la liberté de décision, 
à l’exposition claire de mes limites dans la relation d’aide lorsque cela est nécessaire,
à l’invitation de consulter une autre personne si la nécessité en apparaît en cours d’échange ,
à compléter mes connaissances ,
à consulter moi-même afin d’améliorer l’esprit et la conscience dans lesquels j’exerce au mieux les rôles de facilitateur, de conseiller.