Présentation

La nature du regard posé sur soi, sur les autres, sur les événements passés et actuels, conditionne au-delà des mots la qualité de l’instant présent.
Ce regard est-il chargé d’une certaine attente, d’une anxiété, d’un certain fatalisme, qu’en règle générale, le présent semble conforter ces charges plus ou moins conscientes.
Bien sûr, dans notre enfance, la nature de ce regard s’élabora d’abord par le biais des informations relayées par nos sens, nos yeux, nos oreilles, nos mains, etc. Vinrent aussi l’éducation, les pensées qui en découlèrent, les fidélités inconscientes.

Cela dit, l’ Essence de l’Être, omniprésente en soi, a une patiente infinie face à ces contingences de la réalité matérielle, avant, dès la naissance, durant toute l’enfance, l’adolescence, l’âge adulte. Elle nous donne la qualité inestimable du regard du cœur.
Mais en même temps, par les réalités matérielles et les contraintes naturelles, par nos conditionnements mentaux humains passés et présents, l’accès à cette Essence de l’Être s’estompe, laissant la place à ce qu’il est courant d’appeler le “mental”, l’égo ou plutôt les égos, en pleine édification dès la naissance.

Plus tard, face aux inadéquations de certains de nos comportements, au constat de certaines répétitions dans l’erreur d’appréciation des choses ou dans ce qui peut apparaître comme des échecs ou des blocages dans la vie, surgit progressivement, ou subitement, une nécessité, celle de comprendre.
Cela se produit progressivement ou subitement, selon le type d’événement(s) déclencheur(s) mais souvent, ce désir de compréhension s’accompagne d’un ressenti intime de saturation face aux diktats du “faux-moi”.

Oui, dans un premier temps, il est plus question de comprendre le “comment”, de comprendre la manière dont le regard se pose . De la nature de ce regard, nous pouvons comprendre et déduire la qualité relative de l’instant; et de même, nous comprenons alors aussi les circonstances, les événements, ayant favorisées cette perception au présent tout aussi bien que les éventuelles conséquences prévisibles. Sans intervention de notre part, nous observons, au milieu de la complexité des circonstances, un certain déterminisme, un fil conducteur de répétition.
Ensuite, la compréhension se tourne vers le “pourquoi”. Ceci devient alors capital: tant que la “cause” n’est pas entendue, la poursuite des répétitions est bien envisageable. La cause entendue, elles s’estomperont puis disparaîtront. Le pourquoi donne le sens à ces événements ou circonstances, et le sens se trouve toujours au niveau de l’âme humaine.
Ainsi par la compréhension du comment et du pourquoi, nous en sommes amenés à saisir le sens, entendre la cause produisant ces effets, et en pleine possession de ces informations, faire le choix qui s’offre alors: poursuivre dans un certain déterminisme ou s’engager dans une libération. Comprenons bien que la qualité du futur dépend de la nature du regard que l’on pose au présent.
Les consultations astrologiques proposées permettent de donner la structure nécessaire au bon accomplissement de ce processus libérateur.

Cette compréhension, toutes les traditions y invitent, c’est le célèbre “Connais-toi toi-même” écrit au fronton du Temple de Delphes. Comprendre est décisif dans tout changement de regard.

Ce travail de conscientisation, de découverte du sens, est personnel, intime. En activant ce processus de conscientisation, en en cernant bien les tenants et les aboutissants, il y a très naturellement un engagement de haute valeur qui en découle.
Cet éclaircissement du sens, cet élargissement de conscience, cette voie de spiritualisation gagne en qualité, efficacité et dynamisme par les consultations, au sein desquelles règnent respect et bienveillance. Mais cela se poursuit, bien entendu, par ce travail répété d’observation de soi, de dialogue intérieur, etc.
Avec presque 20 ans d’expérience, je peux affirmer à quel point l’utilisation de l’outil astrologique se révèle d’un apport décisif dans un travail de connaissance de soi.

Il s’agit bien d’un processus, durant lequel la nature du regard se modifie en profondeur. Où “l’œil mental”, alors, ne scrute plus l’horizon en crainte d’apercevoir tel danger ou telle opportunité, mais se situant au sein de l’espace du cœur, nimbé de la qualité essentielle omniprésente y régnant, “l’œil du cœur” offre un regard libérateur et aimant, et engendre ainsi une expression créatrice dynamique des meilleures qualités de l’être.


Par le biais de consultations, de cours en individuel ou collectif,  de lectures, je vous propose une dynamisation de ce processus de ” l’œil du cœur ” dans un cadre souple et respectueux de chacune et chacun.

” Chaque naissance est un moment d’ Univers,
un fragment d’ Absolu … aux potentiels infinis.”

En quoi l’astrologie du cœur se différencie-t-elle des pratiques courantes de l’astrologie?
Il ne s’agit pas de prévoir ou prédire de telle manière à louvoyer entre les expériences présupposées inconfortables de la vie pour bénéficier d’un confort matériel. De toutes les manières, nous attirons toujours les événements et les contextes associés permettant de prendre conscience des limitations que nous nous imposons. Si ce n’est pas par “ceci”, ce sera par “cela”, la Cause n’étant pas entendue.
J’ose même affirmer que cette recherche de confort personnel, de louvoiement entre les épreuves de la vie, est une négation, un reniement inconscient de notre dimension spirituelle et bienveillante, tant vis-à-vis de nous-mêmes que vis-à-vis des autres !

La finalité de l’apprentissage et de la pratique de l’astrologie du cœur vise à une profonde libération des potentiels lumineux de l’être.

« L’essentiel est invisible pour les yeux ….
on ne voit bien qu’avec le cœur. »
(Saint-Exupéry)